Les Arquebusiers vus par les artistes

Depuis le seizième siècle, les Anciens Arquebusiers ont été mis en valeur dans différents domaines par d’excellents artistes dont plusieurs de renom. Et si les destructions voulues par les Allemands en 1914 ont causé un lourd préjudice, elles n’ont heureusement pas empêché la transmission du joyau que constitue le collier historique des Arquebusiers et de quelques autres œuvres de grand intérêt pour la Compagnie. Depuis les années 20, l’efflorescence ne s’est jamais atténuée et le patrimoine artistique de la gilde n’a cessé de s’enrichir.

Le 425ième anniversaire de la Compagnie a été une nouvelle occasion de mettre en valeur et d’accroitre encore le patrimoine des Anciens Arquebusiers (jaquette du double disque compact édité en 2004)

Sommairement, on peut citer des artistes, des disciplines et des œuvres qui valorisent la confrérie et son histoire :

  • Affiches : les jubilés de la Compagnie ont été annoncés, notamment, par des affiches particulièrement réussies
  • Architecture : le local de La Renaissance a été conçu par Hubert Thuillier
  • Armurerie : à voir dans le musée des Arquebusiers, l’excellence des armuriers liégeois
  • Broderie : les douze drapeaux d’art qui figurent dans nos cortèges
  • Dessin : de très nombreux dessins sont dus au talent de Pierre Lensen et de Marie-Jeanne Mignon-Lensen.
  • Ferronnerie : l’œuvre la plus remarquable est certainement le papegaie réalisé par Léon Thys et placé au sommet de la tour de La Renaissance
  • Gravure : Noël Dorville, un artiste français, a réalisé une œuvre de grande qualité reproduite sur papier – des étains ont été également gravés par d’excellents artistes
  • Musique : le patrimoine musical de la Compagnie est remarquable ; un double disque compact reprend des œuvres de grande qualité composées par Jacques Martin (marches d’offrande, marches, airs traditionnels…), Emile Collin (marches dont la Marche du 400e, L’immortel arquebusier…), Victor Pellez (chants).
  • Orfèvrerie : le collier est une œuvre majeure qui date de la création de la confrérie (placards en argent et en vermeil datés de 1580 à 1625)
  • Peinture : de nombreuses œuvres de (anonyme – 1850), Edmond van Syben, Pierre Lensen, Jacques Donnay, Nani Lacroix…
  • Philatélie : un timbre a été consacré en 1978 aux Arquebusiers – dessin d’Oscar Bonnevalle
  • Poésie : œuvres de Dieudonné. W. Salme, Joseph Vriendts, Marcelle Martin (en wallon – dont « Visé so l’voye dès timps »), Mady Leroy (Le Pain de saint Martin)
  • Sculpture : Sjef Drummen (statue de l’Arquebusier, représentation de saint Martin…), Jan Zieder (statue de saint Martin), Francis Jacob (statue de saint Martin), Simon Bertholet (meuble sculpté…), Albert Soyez (saint Martin…)

Le papegaie domine le beau bâtiment de La Renaissance

Un des onze placards en argent du collier historique (Daniel Daneau)

La Renaissance dessinée par Pierre Lensen

Meuble sculpté par un membre (Simon Bertholet – exposition de 2009)

Œuvre et son esquisse (Jacques Donnay – exposition de 2009)

Petite affiche réalisée par Pierrot Lensen

Projet du timbre émis en 1978 (création Pierre Lensen)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *