Qui se souvient ?

Un Visétois, Walthère Leroy, a été tué dans l’explosion d’une bombe en avril 1942 à Genk. Sergent démineur dans l’Armée et prisonnier de guerre, il a été envoyé par les Allemands pour désamorcer une bombe de 90 kg avec trois autres Liégeois. L’opération semblait être en bonne voie quand l’engin a soudain explosé et tué les quatre hommes.

La ville de Genk se souvient de leur sacrifice et a élevé un monument en leur mémoire. A l’occasion du 75e anniversaire, une plaquette sera éditée. Qui peut apporter des précisions sur sa famille ou prêter une photo ? Le Cercle archéo-historique avait publié une notice concernant Walthère dans « Les rendez-vous de l’histoire – La guerre 40-45 I ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *